samedi 6 janvier 1979

Présentation


[ce texte date de janvier 2009]Il y a 30 ans, parution du numéro 0 d'Harmonies.
Pourquoi Harmonies ? On voulait le titre d'une chanson de Véronique, plutôt court et sonnant bien (Ma révérence, qui venait de sortir, ne collait pas vraiment…). J'aurais bien aimé Mariavah qui avait un côté un peu onirique et surtout le pouvoir de faire penser instantanément à Véronique, mais c'est Harmonies qui fut retenu, un joli mot, fédérateur, et une bonne chanson.
De mémoire, sur un coin de table dans un bistrot du côté de Montreuil (où se trouvait l'imprimeur), on a dessiné le "logo" de la une, qui n'apparaîtra d'ailleurs jamais plus.
On, c'est Carole Lévy, Marie-José Golin et moi.
Petit retour en arrière.
Un mercredi après-midi de 1977, je prends mon courage à deux mains et j'appelle chez Colette et René Sanson. "Fan" de Véronique, je connais le prénom de son père, sa profession et je sais dans quel quartier de Paris ses parents habitent. Et à la maison, on a un bottin... 
Au bout du fil, René Sanson :
– Quel âge avez-vous ?
– 17 ans
– Oh, gardez-les (voix faussement nostalgique). Je vais vous passer ma femme, c'est elle qui s'occupe de ces choses-là. 

Ces choses-là, comme il dit, c'est le premier 45 tours de Véronique, prétexte que j'ai choisi pour justifier mon coup de fil.
J'explique donc à Mme Sanson que je suis à la recherche de l'introuvable 45 tours Le printemps est là/Le feu du ciel (dont je viens de voir la mention
pour la première fois dans le magazine Gold Star).
Elle me répond qu'elle a
"fait du rangement" récemment et qu'elle a retrouvé cet enregistrement, et que si je veux bien lui envoyer une cassette, elle me le copiera. Je me pince...
Quelques mois plus tard, sans nouvelles, j'appelle à nouveau. Madame Sanson me propose alors de passer faire l'enregistrement moi-même : elle n'en n'a pas eu le temps. Je me pince à nouveau... Rendez-vous est pris pour un autre mercredi après-midi. 

Pour moi, c'est un rêve d'enfant. Venant de l'appartement de mes parents en banlieue, je débarque rond-point Bugeaud les yeux grands ouverts, reconnaissant l'ascenseur (sa cage grillagée noire avec son petit banc) – entrevu dans un magazine dans lequel Véronique faisait des photos de mode (voir plus bas) –, pour aller jusqu'à ce 5e étage qu'elle chantera bien plus tard... A l'intérieur de l'appartement, le piano sur lequel elle a appris à jouer, quelques photos de famille, la collection d'œufs et le regard de Colette Sanson, miroir de celui de Véronique.
En sortant par la cuisine, à l'autre bout de l'appartement, il y a le couloir des chambres de bonnes. La première fois que je suis venu, dans l'une d'elle se trouvait un sac plein de courrier d'admirateurs réclamant une photo dédicacée. La personne qui s'en occupait était en congé de maternité... Bien sûr, j'offrais de m'en occuper. Et je revenais les semaines suivantes, préparais les enveloppes dans lesquelles il n'y aurait plus qu'à y glisser les photos.

Le rituel était immuable : on s'asseyait face à face près de la commode dans le coin et, lorsque le temps qui m'était imparti était arrivé à son terme, Colette Sanson se levait et d'un ton très gentil me lançait "Bon, mon petit Laurent, il faut que je te mette à la porte". C'était une femme bien occupée à l'époque et, en même temps que sa franchise, j'appréciais qu'elle veuille bien me donner un peu de son temps pour parler de Véronique (à propos de laquelle elle disait "avoir le cœur en bandoulière" puisque celle-ci vivait aux Etats-unis).
Un jour, je trouvais sur le bureau une belle photo promo glacée noir et blanc, avec ces mots "Pour Laurent Calut, si gentil et si dévoué, très amicalement", signée de Véronique. Un autre jour, il y avait sur un bout d'enveloppe "Salut Laurent, V." Colette Sanson était la meilleure attachée de presse de sa fille...
Et puis un jour, elle m'annonça qu'une fan (Carole Lévy) avait créé un club VS, que ce serait bien que je la rencontre. Ensemble, on composa le numéro 0 d'Harmonies à partir de quelques photos empruntées à Mme Sanson, qui sponsorisa l'impression. A l'imprimerie, nous nous sommes même chargés du pliage et de l'agrafage ! Puis Carole disparut (pendant une trentaine d’années). Journaliste et photographe dans l’âme, je décidai de continuer l’aventure…

Stéphanie n° 9, janvier 1973 (pour Bruno ;)


19 commentaires:

  1. As-tu gardé ces photo de mode ?
    J'aimerais BEAUCOUP voir ça!

    Quel plaisir de lire tout ça.
    Merci Laurent
    B.L.

    RépondreSupprimer
  2. merci à toi Bruno - et merci pour tes précieux conseils de relecteur !
    Les "photos de mode", c'était, je crois dans "Stéphanie". Si je les récupère, je les mets en ligne !

    RépondreSupprimer
  3. Bonne initiative Laurent,je viendrai te lire régulièrement.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Tu me rajeunis de 30 ans mon cher Laurent et je te remercie de donner une seconde vie à ces moments de totale fanattitude.

    A l'époque j'ai eu la même audace que toi et j'appelais régulièrement Colette qui répondait avec une constante gentillesse, bienveillance et générosité. Et c'est grâce à elle à l'époque, que nous avons fait connaissance, à la projection
    privée de "l'autre côté du rêve". Nous en étions toi et moi les heureux spectateurs privilégiés.

    Amitiés.

    Jean Michel

    RépondreSupprimer
  6. Extraordinaire ce que vous m'avez fait découvrir aujourd'hui. Je viendrai aussi régulièrement visiter le blog. Merci pour ce travail et surtout continuez pour notre bonheur à tous. Lol.

    RépondreSupprimer
  7. harmonisons nos souvenirs !
    laurent ........
    BRAVO pour tout ça !
    30 ans oui ça se fête !
    et pourquoi pas en réunissant tous les gens qui
    ont approché Véronique ?
    as tu une adresse courriel perso ?
    à plus tard
    old

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique de retrouver ces merveilleux souvenirs. Je n'ai malheureusement pas gardé les premiers numéros d'Harmonies. J'avais rencontré Carole Levy avec ma soeur Sylvie à Paris dans le cabinet de commissaire priseur où elle travaillait (ma soeur, pas Carole lol) et il était question que je puisse rencontrer Véro à Orgeval ! Mais ce rêve ne s'est pas réalisé...
    Avant "Harmonies", je me souviens que je recevais une sorte de lettre d'infos tirée à la photocopieuse qui faisait vraiment artisanal mais ça me plaisait bien ce côté intimiste dénué de paillettes d'un balbutiement de fan-club.
    Merci de faire partager toutes ces émotions. Je vais faire référence à votre blog sur le mien si vous n'y voyez pas d'inconvénient.

    RépondreSupprimer
  9. Cool Laurent, on va retrouver des fans du début !!!

    Christine N

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Colette aussi m'avait envoyé cette photo de Véronique, très star. Quand je voulais la remercier pour les places de concerts qu'elle m'offrait, elle me disait "vous l'applaudirez bien fort ce soir" et quand je lui demandais des nouvelles de Véro, elle me disait "elle est toujours aussi belle".

    la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, Véronique venait de passer avant d'aller à l'anniversaire de F E Gendron et Colette m'a dit qu'"elle était belle comme un ange". C'était en 2005. Je l'appelais pour lui dire que je venais d'emmener mes enfants (qui avaient à l'époque 8 et 11 ans !) à un concert de Véro et que c'était pour moi leur baptème musical ...

    JM

    RépondreSupprimer
  12. Merci Laurent pour ces photos de mode! Mes soeurs étaient habillées comme ça dans les 70's. C'est amusant de découvrir ces pages. Keep up the good work!
    Bruno Lucas.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai été membre d' "harmonies" Belle époque...

    Je viens de créer un groupe sur Skyrock:
    veronique SANSON c/o LIQUIDAMBAR

    Je serais heureux que vous me fassiez l'honneur
    de m'y rejoindre, à votre tour.
    Harmonieusement vôtre. marc.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Marc, je ne manquerai pas d'aller voir votre groupe. Et je vous invite à rejoindre "Comme on l'imagine" sur FaceBook, groupe qui fourmille d'infos, de photos et de vidéos...
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  15. quel beau travail et que de belles choses que tu nous fait partager merci pour ton blog et le reste :-*
    régina

    RépondreSupprimer
  16. Coucou. Merci . Cela me rappelle de beaux souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Shigeko ! Good to hear from you!
      Si tu es sur facebook, n'hésite pas à aller faire un tour sur ma page :
      https://www.facebook.com/harmonies.veroniquesanson/photos_albums

      Supprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer